LIFE after DEATH, DEATH is just a PASSAGE

LIFE after DEATH, DEATH is just a PASSAGE from SOYER Patrick on Vimeo.

Advertisements

Les extraterrestres nous ont créés, ce n’est plus de la réalité virtuelle !

En tout cas c’est ce qu’affirme depuis 2013 un italien du nom de Mauro Biglino qui remet en cause les fondements même de la religion en affirmant que la Bible évoque les véritables créateurs de l’espèce humaine, c’est-à-dire une race extraterrestre !

Mauro Biglino est l’un des grands spécialistes au monde de la traduction des textes en vieil hébreu constitutifs de l’Ancien Testament. Ayant participé de manière officielle aux traductions révisées de la Bible pour le Vatican via les éditions italiennes San Paolo, sa légitimité de traducteur ainsi que sa maîtrise des langues grecque et latine ne peut être contestée.

Pour en savoir plus : http://www.magicphotons.com/aliens.html

Si les hypothèses de Monsieur Biglino sont confirmées ce ne sera plus de la réalité virtuelle mais de la réalité avérée 🙂

Become a Transcender – Deviens un Transcender

transcender

Thanks to virtual reality, the brain recovers.

A new mutant human species, the transcenders, will appear in the coming decades.

🙂

Grace à la réalité virtuelle, le cerveau se redresse.

Apparaitra dans les prochaines décennies une nouvelle espèce humaine mutante, les Transcenders.

♥ ♥ ♥

Titthakara is an old Indian (hindu) word meaning “the one who found a ford”.

It applies to those who have discovered what others seek in vain : a ford, a passage to the beyond.

 The ford is what makes it possible to cross the dark abysses that open before the lunars and separate them from the realities that they cannot know until after their death, although they are already posing the eternal question: How can one acquire the experience of this abyss and of this beyond and in the light of this experience grasp the meaning of the world below?

Titthakara est un vieux mot indien qui signifie «  celui qui a trouvé un gué ».

Il s’applique à ceux qui ont découvert ce que d’autres cherchent en vain : un gué, un passage vers l’au-delà.

Le gué, c’est ce qui permet de franchir les abîmes ténébreux qui s’ouvrent devant les lunaires et les séparent des réalités qu’ils ne peuvent connaître qu’après leur mort, bien qu’ils se posent déjà l’éternelle question : Comment acquérir dès maintenant l’expérience de cet abîme et de cet au-delà et à la lumière de cette expérience saisir la signification du monde d’ici-bas ?

Out Of Body Experience, Kundalini vortex, enlightenment with a virtual reality headset.

Despite an intervention that dates back to 2003 in the journal AVS Auditory / Visual Stimulation, it is clear that it has no evolution on the side of the manufacturers of Mind Machines Light and Sound 😦

* Photosonix – Mindplace – David delight pro – Mind-Gear – SENSORA (Sensortech)

Same observation in the merchants of relaxation that remained to the audio technology with stereophonic headphones but without photic glasses 😦

Monroe Institute (with NDE trainings!) Hemi-sync process CD’s

Centerpointe research institute Holosync process CD’s

Immrama institute CD binaural beat

– DVD AV3X (TV mind machine) product now disappeared ?

Etc.

However virtual reality has made tremendous progress in recent years!

It should be now possible to build an L & S virtual reality headset with USB plug, thus avoiding the use of a PC to introduce 3D videos combined with alternate sounds to respect the cerebral alternation.

photonicmachine

Skeptical?

Watch this gyrascopic video produced by Alain Richard on YouTube.

Download it on a smartphone and view it in a google cardboard or better a virtual reality headset for smartphones.

homido

A looping for 30 minutes before sleep.

Check your chakras

🙂

Now imagine a spatial video with 3D spiral galaxies turning in the opposite direction.

GalaxiesVRE

All synchronized with alternate turning sounds.

Kundalini is coming soon

🙂

Such an affordable helmet (less than 500 USD) and we will soon see the appearance of a new mutant human species :

The TRANSCENDERS

transcender

 

Méditation traditionnelle et nouvelles méditations technologiques

AuAlt

La pratique de la méditation est vieille comme le monde, la plus connue est celle du Bouddha historique qui vécut et connut l’éveil il y a déjà plus de 2500 ans !

Cette forme de méditation se pratique assis dans la position de yoga connue sous le nom de « lotus », une position très difficile à réaliser par les personnes qui manquent de souplesse et se contentent de faire soit un demi lotus soit, simplement assis sur une chaise en gardant le dos bien droit comme une « pile de louis d’or ».

C’est cette forme de méditation que pratiquent les bouddhistes indiens, tibétains, vietnamiens, japonais (Zen), chinois et maintenant occidentaux.

On l’appellera, la méditation traditionnelle.

On peut lui adjoindre la répétition de mantras qui sont des sons sans significations (principe de la méditation dite transcendantale) et des techniques respiratoires utilisées en yoga et par les moines chinois taoïstes dans le but d’approfondir la méditation

zazen

Les choses en seraient restées là si au XXème siècle la science n’avait pas fait des progrès fantastiques et si un mot nouveau n’était apparu : le STRESS !

On a d’abord découvert l’existence d’ondes cérébrales par électroencéphalographie EEG et ainsi mis en évidence les ondes de la relaxation alpha, thêta et delta.

La technologie a ensuite mis au point les techniques d’enregistrements des sons et des images et développé les disques, les cassettes puis les CD et les DVD.

On a alors pensé à remplacer la bonne vieille méditation silencieuse par la technologie.

La méditation 1.0 : La musique relaxante

Elle est apparue dans les années cinquante avec des disques puis des cassettes de relaxation contenant des enregistrements du bruit des vagues de la mer, bruit de cascades, bruit du vent dans les feuilles des arbres, bruit de gouttes d’eau auquel on peut adjoindre quelques suggestions hypnotiques de relaxation (parfois subliminales).

Tout ça est très reposant, mais l’écoute d’un disque de Mozart ou Beethoven assis dans un fauteuil confortable vous apporterait les mêmes bienfaits.

On a même vu apparaître des disques de musique cosmique, galactique ou multidimensionnelle !

La bonne musique calme les nerfs c’est bien connu 🙂

La méditation 2.0 : Les sons binauraux

Cette forme de « méditation technologique » est apparue avec le développement des CD.

Le principe de fonctionnement de ces CD est basé sur les ondes cérébrales et leur entraînement (En anglais la FFR, Frequency Following Response). C’est à dire le fait que le cerveau réponde à toute stimulation extérieure en s’adaptant à sa fréquence (mise en phase) ce qui entraîne une synchronisation des deux hémisphères cérébraux et par suite une amélioration des potentialités intellectuelles et un état de profonde relaxation.

Ces CD produisent des sons binauraux (binaural beats). Un son dans une oreille et un son légèrement différent dans l’autre, le cerveau détecte la variation et donne la différence. Par exemple 400 Hz dans une oreille et 405 Hz dans l’autre donnera 5Hz une onde normalement inaudible par l’oreille (onde thêta typique de la méditation profonde) et qui produit un battement (beat).

Dans ces CD, les sons binauraux sont intelligemment masqués par un bruit de pluie régulière qui en plus d’être particulièrement apaisant, est neutre à la différence des CD habituels de relaxation qui utilisent souvent des musiques “new age ” qui ne plaisent pas forcément à tous les auditeurs.

On peut citer les CD Hemi-sync de l’institut Monroe, les CD Holosync de l’institut Centerpointe et ceux de l’institut Immrama.

Sans oublier les « Mind machines » américaines qui conjuguent sons binauraux et images kaléidoscopiques synchronisés (une paire de lunettes “photiques” est fournie)

mindmachine

Tous ces procédés nécessitent l’emploi d’un casque stéréophonique exclusivement.

La méditation 3.0 : Les sons isochrones

Le tambour (appelé aussi « Tam Tam ») a toujours été utilisé par les peuplades primitives et plus particulièrement par les sorciers des tribus (les chamans) pour induire des états de conscience modifiés lors des rites et des danses.

Les sons isochrones reproduisent le principe des battements de tambour sur un rythme destiné à induire dans le cerveau des ondes alpha, thêta et delta.

Ces sons particuliers sont discrètement incorporés dans une ambiance sonore relaxante (rivière, courants, cascade, pluie régulière, vent, vagues etc..)

Il faut noter que ces sons isochrones ne requièrent pas l’emploi d’un casque stéréo. On peut écouter le CD depuis le lecteur avec des hauts parleurs.

A savoir : On ne connaît pas encore tous les effets secondaires induits par ces “méditations technologiques”. Il y aurait des risques de crise d’épilepsie chez certains utilisateurs. Prudence !

Si ces sons enregistrés vous agressent, laissez tomber.

Ajoutons une autre technique d’écoute, l’audition alternative qui consiste à entendre tour à tour par l’oreille droite puis par l’oreille gauche sur un rythme régulier un son, un bourdonnement, un claquement ou encore un enseignement oral ou une musique pour créer un rythme dans la pensée.

L’audition alternative permet de rétablir l’équilibre en les deux hémisphères droit et gauche du cerveau. Elle améliore leur synchronisation et par conséquent les capacités cérébrales dans leur ensemble (repos de l’esprit, créativité, mémorisation).

Il semble bien que l’avenir de toutes ces techniques est à approfondir dans l’utilisation de casques à réalité virtuelle 3D avec écouteurs incorporés permettant l’utilisation de sons binauraux, alternatifs ou isochrones.

spin

Nous en parlerons dans un prochain post.